Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fragments - Alexandre LABORIE

Articles avec #poemes

Port des Sablons, 20h

28 Novembre 2020, 19:55pm

Publié par Alexandre LABORIE

Il souffle sur le port

Un vent de solitude

Un homme fait du sport

Comme à son habitude

 

Petit point vif, obscur

Jouant avec la brume

Il dessine l’azur

Léger comme l’écume

 

Où va donc son esprit ?

Vers ses failles secrètes ?

Ses rêves incompris ?

Mais soudain, il s’arrête

 

Dans la maison carrée

Le temps est suspendu

La chambre est éclairée

Le marcheur attendu.

 

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

Debout

17 Novembre 2019, 12:44pm

Publié par laborie.fragments

Le gyrophare

sur son visage

Lui donne un air mélancolique

Laissant deviner des rivages

Restes de rêves chimériques

 

Elle a surgi

De son hasard

D’une rue sombre et oubliée

Perçant le cœur de ce brouillard

De cette vie qui l’a liée

 

Gouttes de sang

Sur chaque main

Mais le regard enfin paisible

Elle avance sur son chemin

Loin du chaos indescriptible

 

Quelques minutes

Auparavant

Elle a esquissé de justesse

Un coup de poing. Depuis neuf ans

Son quotidien n’est que détresse

 

Pourquoi ce jour ?

D’où vient la force ?

C’est lui ou moi s’est-elle dit

C’est la révolte qui s’amorce

Elle a fait le choix de la vie

 

Dans le fourgon

Elle est assise

Sous le fardeau omniprésent

De ceux qui jugent, de leur bêtise

Mais elle est debout à présent.

 

Alexandre LABORIE

 

 

Voir les commentaires

Manque

11 Juillet 2019, 21:42pm

Publié par laborie.fragments

Je n’ai jamais fui les silences
Je m’y réfugie bien souvent
Mais celui qui suit ton absence,
Il m’assassine à chaque instant.

Mon corps se nourrit nuit et jour
A l’empreinte de tes caresses
Ton fantôme me tourne autour
Mais je suis seul dans ma tristesse.

Ton manque est un cri enragé
Qui pourtant, jamais, ne dépasse
Le seuil de ta porte fermée
Alors, lentement, il s’efface.

Tu peux me plonger dans l’oubli
Moi je conserve ma passion
Notre chant, je le garde en vie
Je t’aime, au diable la raison...

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

1 2 > >>