Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fragments - Alexandre LABORIE

Toi et moi

18 Janvier 2019, 13:05pm

Publié par Alexandre LABORIE

C'est une forme d'évidence
C'est une vague qui emporte
C’est la folie de l’impatience
Dès que s’est refermée la porte

C'est une source inépuisable
Un rêve toujours accompli
Ce sont les corps inséparables
Du petit jour jusqu’à la nuit

Ce sont tes yeux qui me révèlent
C'est cette fièvre sur nos bouches
Ce désir inconditionnel
Qui explose dès qu’on se touche

Ce sont des villes entraperçues
Appart-hôtel, simple cahute
Lieux de nos promesses tenues
pour nos plaisirs à l’état brut

Ce sont tes interdits qui tombent
Des abandons jamais osés
Un voyage qu’il nous incombe

D’écrire et puis d’éterniser

 

Ce sont des chansons, des musiques

A jamais reliées à nous

Nos voix dans ces heures magiques

Qui soufflent leurs mots les plus doux

C’est une passion qui se danse

Loin des lois et des jugements

C’est tout le sel de l’existence

C’est toi et moi tout simplement.

 

Alexandre LABORIE
Janvier 2019

 

Voir les commentaires

Reliés

11 Janvier 2019, 09:53am

Publié par Alexandre LABORIE

Ma respiration rejoint celle de tes songes
Quand  la ville se donne à un silence froid
Ma main sur ton corps nu, un frisson se prolonge
Ce n’est rien mon amour, serre-toi contre moi

Une heure à peine, délivrés de notre étreinte
Nous tombions tous les deux épuisés de désir
Conscient que dans nos cœurs se fortifiait l’empreinte.
De l’amour qui soudain se voit un avenir

sur ton visage doux j’observe cette esquisse
Le sourire d’un mot volé par le sommeil
Je le sens, le devine et goûte son délice
Je te dis: « moi aussi » au creux de ton oreille

Je m’endors à mon tour et mesure ma chance
Mon ange maintenant nous voici reliés

Passagers éblouis d’une même évidence

Hors du temps et des normes allons nous réfugier.

 

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

Te connaître

12 Novembre 2018, 17:39pm

Publié par laborie.fragments

Dans la clarté du matin
L’horizon semble à portée
Je touche alors mon destin
Le mystère d’exister

Ma foulée fouette le sable
De cette plage d’hiver
Je me sens si redoutable
Comme sorti des enfers

Une immense gratitude
M’enveloppe et me saisit
La nature est plénitude
Et vivante poésie

Cet instant je te le donne
Par delà les kilomètres
Car mon cœur vibre et rayonne
Du bonheur de te connaître.
 

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>