Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fragments - Alexandre LABORIE

Mes piaules

17 Mars 2013, 18:10pm

Publié par laborie.fragments

Elles se cachent dans les villes 

Dans des rues ignorées des plans 

En haut d’un escalier fragile

A Rio, Séville ou Milan.

 

Bouées des âmes à la mer

Elles connaissent mes errances

Tous mes décors, surtout l’envers

Le doute avant la renaissance

 

Les portes souvent mal fermées

Sont calées par une valise        

Les murs sont un peu abîmés

On ne voit plus la vieille frise

 

Mais je m’y sens bien, à l’abri

Aux heures grises, aux heures graves

Aux heures où mon cœur s'assombrit.

Ce sont mes recours, mes enclaves.

 

Il y a toujours un bureau

Des feuilles qui attendent l’heure

Où viendront se coucher les mots

L’esprit de tous les voyageurs.

 

Dans le silence des néons

Lorsque plus aucun chat ne miaule

Un peu paumé, sans horizon

Je m’en vais retrouver mes piaules.

 

 

Alexandre LABORIE

Toulouse, mars 2013

Commenter cet article

bibun 15/05/2013 19:50


Encore un magnique texte. Que derrière cette touche sombre ne vienne jamais le manque d'inspiration. En attente de ces prochaines heures pour lire de nouveaux mots. Merci pour cette si agréanle
lecture.


 

laborie.fragments 15/05/2013 22:31



Merci d'être passé par là et d'avoir pris le temps de déposer ce commentaire qui me touche.


Amitié.


Alexandre