Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fragments - Alexandre LABORIE

Te manquer

29 Mars 2011, 20:52pm

Publié par laborie.fragments

 

 

Pour toi, ce n'était que du vent                                     

Cela n’était peut être rien                 

Cela n’a duré qu’un temps

Mais je trouvais ça bien

 

Pour toi, ce n'était que des mots

Pour de rire, pour de faux                                                               

Juste un jeu, rien d’important         

Mais je trouvais ça beau

 

De ce que j'ai rêvé, qui te faisait sourire

Ces petits bouts de moi qui allaient jusqu’à toi

Avec ma maladresse, mes excès pour le dire

Je veux que tu le saches, aucun regret en moi

 

Je suis déjà si loin, j’ai donné mes soleils

Les villes et puis les mers dessinées pour tes yeux

J’aime et créé d’autres mondes, mon cœur est en éveil

Des corps et des visages alimentent mon feu

 

Un sentiment ça passe et l’on croit l’oublier

Mais il se joue de nous, il se terre, il se planque

Ainsi certaines nuits, je crois te retrouver

Et voudrais te manquer autant que tu me manques

 

Et voudrais te manquer autant que tu me manques.

 

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

La force des choses

29 Mars 2011, 20:44pm

Publié par laborie.fragments

Je voudrais tant vous suivre

Quand vous quittez mes bras

Quand vous rentrez chez vous,

Me fondre dans vos pas

Loin de nos rendez vous.

 

Je voudrais bien entendre

Votre conversation

Surprendre vos silences

Votre respiration.

 

Découvrir la maison,

Livres sur l’étagère

Canapé du salon,

Avoir la sensation

De franchir la frontière

 

Je serais étonné

De vous sentir heureuse

Et même un peu blessé

De vous voir amoureuse

 

Je voudrais voir en somme

Ce que je ne vois pas

Ce que vous me cachez

Par la force des choses

Ce qui m’est interdit

Le tabou, l’inédit

Derrière la porte close

 

Epier vos habitudes

Vous voir dans la cuisine,

Lorsque les enfants dînent,

Rire d’une attitude

Comme une vraie gamine

 

Découvrir la maman

Ne plus vous reconnaître

Là où mes mots d’amant

N’ont plus de raison d’être

  

Je voudrais voir en somme

Ce que je ne vois pas

Ce que vous me cachez

Par la force des choses

Ce qui m’est interdit

Le tabou, l’inédit

Derrière la porte close

 

Alexandre LABORIE

Voir les commentaires

Avenida Mem de Sá

27 Mars 2011, 14:09pm

Publié par laborie.fragments

Il y a des lieux qui font sourire

Il y a des lieux qui font souffrir

Ce sont parfois les mêmes.

L’Avenida Mem de Sá,  n° 79. Barrio lapa. Rio de Janeiro.

C’est elle que nous avions choisi.

Où peut être est ce l’inverse, je ne sais plus.

C’est là que nous nous disions « à demain »

Et puis la vie…

Ses peurs, ses hésitations.

La vie qui n’ose pas.

La vie que je n’aime pas.

Je suis retourné avenida Mem de Sá , au bar Carioca da Gema.

Le café avait un sale goût de nostalgie.

Il y a des lieux qui font sourire

Il y a des lieux qui font souffrir

Ce sont parfois les mêmes.

Le temps a fait son œuvre, non pas d’oubli, mais de détachement, d’apaisement.

Je souris désormais lorsque j'y pense.

Je souris de ce que j’ai pu lui dire, ressentir.

Je me sens libre aussi, comme jamais.

Sur ma route, riche de cet amour et de ces rêves que je veux partager.

Riche aussi de cet espoir d’apprendre, de découvrir, de recevoir de lui, que je ne connais pas encore et qui, comme moi, est sur la route.

Dans quel pays, quelle rue, quel café ?

Il y a des lieux qui font sourire

Il y a des lieux qui font souffrir

Ce sont parfois les mêmes.

A demain...

 

 

Alexandre LABORIE

 

5117506207_8d0fc24180_o.jpg

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>