Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fragments - Alexandre LABORIE

Toucher ce rêve.

3 Septembre 2014, 19:28pm

Publié par laborie.fragments

Devant l’immensité d’une mer bienveillante

Au bord d’une rue sombre quand nous serons perdus

Sur un chemin de terre, sous une pluie battante

Quand viendront les rayons du soleil attendu

 

Dans la chambre exigüe ouverte sur la ville

Dans son fracas brûlant enveloppant nos corps

A cette heure inventée où les âmes s’habillent

Pour offrir à la nuit tout ce qui les dévore

 

Dans l’urgence imprévue de ces moments de grâce

Nous cueillant incrédules, étonnés par nous-mêmes

Par ces mots qui soudain se trouvent à leur place

Dans ce souffle échappé, ce désir qui essaime

 

Quand ta main lentement se pose et me délivre

De cette ombre agressive occultant l’horizon

En caressant ma peau, en me donnant un livre

Quand je vois dans tes yeux l’or de chaque saison.

 

Dans le silence vrai qui terrasse la peur

Dans cette nudité qui nous donne des ailes

Quand le seul choix possible est d’écouter son cœur

Quand ta moindre attitude devient une étincelle

 

Et si ma liberté ne te fait pas souffrir

Dans le sang de ces heures offertes au présent

Je toucherai ce rêve, alors je pourrai dire

Que je serai heureux, que je serai vivant.

 

Alexandre LABORIE

Commenter cet article

François-Morgan 16/01/2015 13:20

Je le relis encore et encore, je ne m'en lasse pas. Ce poème dessine les contours d'un territoire intime parcouru de milles chemins secrets où chaque âme peut venir se pedre.

laborie.fragments 19/01/2015 18:44

Merci François, tu n'imagines pas à quel point je suis touché par ton passage ici et par tes mots.
Je crois à ces chemins secrets qui nous constituent.
Qu'il est bon d'y cheminer avec ceux qui savent les reconnaître...
Je t'embrasse fort.

François 16/01/2015 13:19

Je le relis encore et encore, je ne m'en lasse pas. Ce poème dessine les contours d'un territoire intime parcouru de milles chemins secrets où chaque âme peut venir se pedre.

Françoise 07/09/2014 00:14

De belles émotions en lisant ce poème

Just 03/09/2014 22:32

Quelle magie, quel bonheur de lire ces mots, ces mots et de reconstituer ces scènes mémorables :)